TrainersCity - Videos Games & Walkthrough
Welcome
Login / Register

Most Popular Articles


  • Don't want to miss any update of Trainers City?

    Hello everybody,

    do you want to be notified when we add new trainers or cheats for consoles on https://www.trainerscity.com or any big change of the website?

    Very easy and fast! No emails to put! No password to remember!

    Just click on the right icon on the bottom of the page of https://www.trainerscity.com then click on subscribe and that's it!! (See screenshots below)

     

    You will receive a notification in your browser like this one (in English) and nothing more!

    Do not miss any update and subscribe!

     

    ps: Work only for Firefox, Chrome and Safari for Mac

    *-----------------------------------------------------*

    Bonjour tout le monde,

    souhaitez vous recevoir des notifications quand nous rajoutons de nouveaux trainers ou cheats sur consoles ou tout autre grosse modification sur le site https://www.trainerscity.com ?

    C'est très simple et très rapide ! Pas d'emails à taper ! Aucun mot de passe à se souvenir !

    Il suffit de cliquer sur l’icône en bas à droite de la page de https://www.trainerscity.com puis de cliquer sur subscribe et c'est tout (Voir les captures d'écrans ci-dessous)

     

     

    Vous recevrez une notification dans votre navigateur et pas plus !

    Ne ratez plus aucune mise à jour re-joignez nous!

     

    ps: Marche uniquement pour Firefox, Chrome et Safari pour Mac

    Read more »
  • Décès de Leonard Nimoy, le Spock de Star Trek

     Hospitalisé en début de semaine, Leonard Nimoy, inoubliable interprète de Spock dans "Star Trek", est décédé ce vendredi 27 février à l'âge de 83 ans.

     

    Les fans de Star Trek sont en deuil : interprète de Spock dans la série de Gene Rodenberry et 8 des films qui en ont été tirés, Leonard Nimoy est décédé ce vendredi 27 février 2015 à l'âge de 83 ans. Acteur, réalisateur, producteur, scénariste et photographe, il avait été hospitalisé d'urgence quelques jours auparavant.

    Né le 26 mars 1931, Leonard Nimoy, de son vrai nom Richard Le Bousquat, se passionne pour le métier de comédien dès son plus jeune âge. Il a à peine 8 ans qu’il se produit déjà pour le théâtre. A 20 ans, il décide de tenter sa chance à Hollywood. En raison de son physique, il est recruté pour jouer des rôles de méchants dans des nanars et séries fantastiques comme Au-delà du réel ou La Quatrième dimension.

    En 1966, Gene Roddenberry lui propose d’intégrer le casting d’une série de science fiction : Star Trek. Durant trois années, il interprète monsieur Spock, le scientifique mi-homme mi-vulcain. En 1969, la série est arrêtée, faute d’audience. Pour Leonard Nimoy, devenu depuis une célébrité nationale, c’est l’occasion de jouer de nouveaux personnages. Il décide même de s’éloigner du personnage qui a fait sa gloire en publiant un livre, « I am not Spock ».

    De Star Trek à Mission : Impossible... à Star Trek

    Il rejoint le casting de Mission : Impossible avant que le succès des rediffusions de Star Trek ne pousse les producteurs à relancer la série. En 1973, il retrouve l’ensemble du casting pour doubler la série animée. Il faudra cependant 6 ans pour que le projet de film se concrétise : Star Trek : Le Film réalisé par Robert Wise sort sur les écrans en 1979. Bien que le film soit un succès commercial, il décide de ne pas revenir d

    ans la suite mise en chantier, déçu par les conditions de tournage et de la qualité du film.

    Le scénariste et réalisateur du second film, Nicholas Meyer, va alors avoir recours à une ruse : il lui propose de jouer dans Star Trek II : La Colère de Khan, et en échange il lui promet de tuer Spock à la fin du film. Pris au jeu, Nimoy regrette par la suite cette décision, et accepte de ressusciter Spock dans Star Trek III : A la recherche de Spock. En outre, sur ce troisième film, dont vous pouvez découvrir la bande-annonce ci-dessous, il devient réalisateur, poste qu’il occupe également sur le quatrième volet.

     

    Spock un jour, Spock toujours

    Il reprend son rôle jusqu’au sixième film mais refuse d’apparaître dans le septième volet qui relie les équipages de la série originale et celui de la Nouvelle Génération. Il réalise quelques comédies, comme Trois hommes et un bébé (1987) ou Le Prix de la passion (1988), mais se fait de plus en plus rare au cinéma. Néanmoins il ne reste pas inoccupé puisqu’il publie plusieurs recueils de photographie et sort même un disque en collaboration avec William 'Capitaine Kirk' Shatner. Il est également impliqué dans les conventions de fans où il apparaît régulièrement.

    En 2002 il retrouve les autres membres du vaisseau Enterprise pour un épisode de Futurama consacré à l’univers Star Trek. Il participe au doublage de nombreux films d’animation comme Atlantide, l'empire perdu (2001) et Sinbad - la légende des sept mers (2002). En 2009 il fait une voix dans le film Le Monde (presque) perdu de Brad Silberling avec Will Ferrell. La même année il retrouve les oreilles pointues de Spock dans le onzième Star Trek réalisé par J.J. Abrams, avec qui il collaborera également sur la série Fringe, avant de rempiler dans Into Darkness et d'annoncer sa retraite de comédien, en 2013.


     Visitez le site : http://www.trainerscity.com/startrek/

    source : allocine.fr

     

     Visitez le site : http://www.trainerscity.com/startrek/

     

    Read more »
  • Adblock, cette mauvaise idée qui tue l’économie du web

     

     

    Sur le web, il y a plein de publicités. Oui, on sait, tout le monde en voit. Beaucoup de gens râlent parce qu’ils sont trop exposés à la publicité. On exploite leur temps libre de cerveau pour les assommer de publicités. D’ailleurs, un petit logiciel qui permet de bloquer les publicités sur le web comme Adblock, est ultra-populaire avec plus de 100.000 downloads chaque jour et plus de 200 millions d’utilisateurs en début d’année.

    Oui mais voilà, on considère la publicité comme sincèrement mauvaise et inutile, on considère qu’elle pollue le web (attention, je parle de la publicité ici, la vraie publicité, pas le spam qui lui est insupportable et à éradiquer). Les gens considèrent que le web, parce qu’il est immatériel et invisible, est gratuit, illimité, de plein droit, et qu’il doit être sans publicités. De plus en plus de personnes utilisent Adblock, sans voir qu’ils sont en train de tuer l’économie du web.

    Le web n’est pas gratuit. Il faut trouver les financements pour recruter des développeurs, payer les serveurs, entretenir les bases de données, payer les designers, payer les loyers (et tous les autres frais, je ne vais pas tout énumérer). Ça coûte cher de lancer un site et de l’entretenir. Facebook enregistre $4 milliards de frais et dépenses par an. En utilisant Adblock, les publicités disparaissent de Facebook, les publicités disparaissent des sites d’informations que vous visitez, les espaces publicitaires des pure players ne sont pas activés. Du coup, les compteurs n’enregistrent pas vos visites, et les sites ne récoltent pas les revenus publicitaires qu’ils auraient dû recevoir.

    Non, le web n’est pas gratuit. La plupart des sites ne font pas payer un abonnement, car il y aurait trop de friction et ce n’est pas le business model du web. L’idée est de donner un maximum de contenus en accès libre, et de se rémunérer sur la publicité. La publicité, c’est comme un péage, c’est le tarif à payer. Ce tarif n’est pas financier, il dit juste que pour consulter tel contenu sur le web, pour utiliser cette plateforme, on ne touche pas à votre portefeuille mais on vous demande d’être exposé quelques secondes à un espace publicitaire. C’est un tarif nécessaire, indispensable pour le développement à long-terme du web. C’est plutôt sympa d’utiliser des plateformes comme Youtube, comme Twitter, comme Facebook, et tous les pure players, sans débourser un centime. On vous donne un contenu de qualité, tous les jours, des plateformes agréables à utiliser, qui apportent une rélle plus-value dans la vie quotidienne, et ce gratuitement. Tout ce qu’on vous demande, c’est de voir quelques publicités (pas forcément les regarder, ni les lire, mais au moins les regarder), pour payer votre droit d’entrée sur le site web.

    La publicité, c’est le modèle de revenus de beaucoup de sites web, et c’est un système qui permet de laisser le web gratuit, libre et illimité (on parle des sites qui se rémunèrent uniquement grâce à la publicité ici, pas des sites e-commerce, des sites tels que Airbnb ou des sites d’informations avec un paywall). Utiliser Adblock, c’est ne pas payer son (infime) tarif, qui participe à construire le web, à payer les serveurs et les employés.

    Dans tous les cas, les annonceurs seront toujours là, les marques ont besoin de promouvoir leur produits, leurs services, leurs opérations, de se connecter à leur cible. Si nous passons de plus en plus de temps sur le web, les annonceurs voudront continuer à diffuser des annonces publicitaires sur le web. Le business model du web est certes à changer, vers quelque chose de plus durable, de plus structuré (comme Evernote, Dropbox et des milliers d’autres plateformes qui font payer pour le service proposé), mais il restera toujours des sites qui n’ont pas les ressources nécessaires et les financements pour innover et avoir un autre business model que la publicité pour se rémunérer.

    Demandez-vous simplement si vous préférez payer 5€ par mois pour utiliser chaque site ou réseau social où vous êtes inscrits, chaque site d’informations que vous visitez, ou si vous préférez ne rien payer, et simplement être exposés à quelques publicités, pour la même qualité de contenus.

    source : http://jouanito.com/post/59679163670/adblock-cette-mauvaise-idee-qui-tue-leconomie-du-web

     

    PS : n'hésitez pas à commenter et à me dire ce que vous en pensez ;)

    PPS : Adblock tue petit à petit Trainerscity pour info...

    Read more »
  • Bonne année 2016 / Happy New year 2016

    Je vous souhaite à tous une excellente Année 2016 ! Qu'elle vous apporte joie, bonheur, prospérité et qu'elle permette la réalisation de tous vos désirs !

    The year 2016 starts with my warmest wishes thank you for your support, I send you a basket full of happiness from the bottom of my heart!

     

     

     

    Read more »
RSS